Facilitation en Intelligence Collective

intelligence collective

"Le sens partagé est vraiment le ciment qui maintient la société unie, et on pourrait dire que la société actuelle a un ciment de très mauvaise qualité."
David Bohm

  • Comment sortir d'une situation conflictuelle ?
  • Comment créer un futur qui ne soit pas la répétition du passé ?
  • Comment arriver à associer vraiment toutes les parties prenantes ?
  • Comment faire émerger un sens commun ?
  • Comment innover ?
  • Etc.

Quelques exemples de situations pour lesquelles la facilitation en intelligence collective prend tout son sens !

Principe de la Facilitation en Intelligence Collective

Je m'appuie sur les principes & outils de la Théorie U et du Dialogue de Bohm. Ces deux approches sont complémentaires, la Théorie U plus récente s'étant inspirée du dialogue de Bohm.

  • La Théorie U développée par Otto Scharmer, est une méthode de conduite de l'intelligence collective particulièrement adaptée à la découverte et la mise en œuvre de solutions innovantes.
    L'idée clef est que lorsque nous cherchons à aborder des situations complexes en analysant le passé (cf typiquement la roue PDCA), nous avons tendance à reproduire ce dont nous ne voulons pas. La démarche de la Théorie U propose au contraire de s’appuyer sur ce qui est présent et vivant au niveau individuel et collectif pour faire émerger de manière créative ce que réclame la situation. Elle est aussi tout à fait adaptée pour co-créer une vision partagée, traiter des problèmes complexes, générer de nouvelles idées et les transposer en plan d’actions (pour plus de précisions, voir mon article LinkedIn à ce sujet).
  • Le dialogue de Bohm : selon le physicien et penseur David Bohm, la racine des problèmes de nos sociétés se situe dans le fonctionnement de la pensée : celle-ci, contrairement par exemple à nos facultés motrices, n'est pas proprioceptive (nous sommes rarement conscients de ce qui crée nos pensées). A partir de là, nous avons tendance à nous affronter, car nous nous identifions à nos pensées et chacun tient alors à "avoir raison" (car "avoir tort" le remettrait en cause personnellement), plutôt que d'examiner les suppositions, les croyances, les émotions à l'origine de ses pensées. L'idée de Bohm a été de proposer une forme de dialogue de groupe dans laquelle les aspects sous-jacents à nos pensées sont explicités, permettant grâce à une écoute réelle de faire émerger un sens partagé, une créativité et une fraternité. Il s'agit donc d'une expérience d’ouverture afin que puisse émerger un sens nouveau à partir de positions qui, à première vue, semblaient incompatibles.

Modalités

Il est possible de réaliser cette facilitation sous la forme d'une formation : voir Innovation avec la Théorie U.

Je vous propose de prendre RDV pour en discuter.